Vidéo sans tabou sur la diversité en entreprise

Benjamin Rousseau (ASB publishing) m’a proposé de participer à la réalisation d’une vidéo qui aborde sans tabou la diversité en entreprise. Mis en contact par une amie commune, nous nous sommes rencontrés pour évoquer le handicap. Nous avons notamment discuté de comment passer de la perception d’une contrainte à celle d’une opportunité. Je lui ai …

La 2ème chance des entrepreneurs : décalage entre discours et réalité

Janvier 2009 – Programme court « Les entrepreneurs »

Le programme court « Les entrepreneurs » vise à mettre en avant l’esprit d’entreprise et à encourager celles et ceux qui hésitent à se lancer. Le module diffusé sur M6 les 3 et 4 janvier 2009 reprend mon témoignage.

A cette occasion, je tiens à saluer et féliciter cette initiative. Seule réserve : il ne faudrait pas tomber dans les discours idéalistes et positifs à l’excès sur l’entrepreneuriat. Lors de la diffusion en avant-première au ministère des finances, j’ai tenu à rappeler cette nécessité. Je voudrais ici revenir sur l’importance de la 2ème chance au travers d’une anecdote ().

Cette tribune libre a été à l’origine du colloque « Entreprendre pour un nouveau départ », organisé le 16 novembre 2009 à l’Assemblée Nationale par le député Louis Giscard d’Estaing en partenariat avec le groupe ESSEC et l’association Re-créer. Placé sous le haut patronage Du secrétaire d’Etat Hervé Novelli, ce colloque a abordé notamment les thèmes de l’indicateur dirigeant de la banque de France, la loi de sauvegarde des entreprises, l’intégration des différences au travers de la création d’entreprise, les positions européennes sur ces sujets…

Faire de la différence un atout pour entreprendre et innover

Décembre 2006 : journée mondiale du handicap le 3
Par Jérôme Adam, fondateur de Easylife conseil et co-auteur du livre « Entreprendre avec sa différence »

A l’occasion de la journée internationale du handicap, je souhaite revenir sur la perception et l’apport de la différence dans notre société. Dans de nombreux cas, la différence se limite à des aspects visibles – origines, sexe, handicaps…- et perturbe plus qu’elle ne fait réfléchir ou innover. Pourtant aujourd’hui, tous les managers y sont confrontés. Mieux comprendre les particularités de chacun pour les ériger en facteur de succès est autant une nécessité qu’un atout. Celles-ci sont en effet souvent source d’enrichissements et d’innovations bénéfiques au plus grand nombre. Qui se souvient par exemple que la télécommande du téléviseur a été inventée à l’origine pour les personnes tétraplégiques ?

Contre une approche charitable du handicap

Avril 2003 : année européenne des personnes handicapées

A l’occasion de l’année européenne des personnes handicapées, je crains en tant que chef d’entreprise, pourtant aveugle, que ce contexte n’encourage une ghettoïsation encore plus grande d’une partie des citoyens de notre pays. Ghetto dont les barbelés seraient la compassion et le terrain d’action le misérabilisme.

Les personnes handicapées ne sont pas uniquement celles qui répondent aux critères de la COTOREP . Une personne traversant une crise personnelle ou mal dans sa peau, peut être plus  » handicapée  » qu’une personne paralysée, aveugle ou sourde.
Cette année ne doit pas être une année de focalisation sur les besoins des personnes handicapées. Non, cette année doit être l’occasion d’accepter les différences et d’admettre que la société est faite d’acteurs économiques hétérogènes. Bref la personne handicapée est un citoyen à part entière et non entièrement à part.

Les investisseurs qui ont parié sur mon projet d’entreprise : CDC Kineon (Filiale Caisse des Dépôts), Société Générale et Crédit Lyonnais n’ont pas été attendris par mon handicap mais plutôt intéressés par un investissement qui pourrait être rentable. Il a fallu les convaincre et non les apitoyer.