Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées : pourquoi devrais-je forcément parler de mon handicap durant mes interventions ?

« Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis » (St Exupéry dans Citadelle).

A l’occasion de cette Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées, la plupart des entreprises et organisations vont multiplier les actions de sensibilisation sur le handicap auprès de leurs collaborateurs (mises en situation, témoignages etc). Mais pourquoi devrais-je forcément parler de mon handicap lors de mes interventions cette semaine ?

Si la cécité fait partie de ma personne, elle ne me définit pas. Pas besoin d’être aveugle pour parler d’esprit d’équipe, de complémentarités, de gestion des imprévus, d’acceptation de ses limites etc

Simplement, la cécité me permet d’apporter un regard atypique, une approche moins répandue, une sensibilité particulière pour essayer de faire bouger les lignes.

Il y a dix ans quand je cherchais un éditeur pour mon livre « Entreprendre avec sa différence », plusieurs d’entre eux m’avaient dit « De vous, on attend un livre sur le handicap. Pas sur l’esprit d’entreprise et d’initiative. ». Aujourd’hui, je n’ai pas changé d’approche, sauf que désormais j’espère avoir suffisamment réfléchi, évolué pour sortir des cases dans lesquelles je pourrais être enfermé.

C’est donc avec une grande joie que j’interviendrai cette semaine (chez BnP Paribas, Capemploi 34, Enedis, Pôle emploi services)… Une grande joie car pour la 1ère fois durant la SEPH, aucune de mes interventions ne sera focalisée sur le handicap ! Que ce soit en diffusant le documentaire « Tandem » ou en intervenant sur le thème « Seul, on va plus vite… Ensemble, on va plus haut ! ».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoire sont signalés par : *