Se préparer au pire et espérer le meilleur

La semaine dernière, j’ai finalisé l’écriture de ma nouvelle conférence. Bien sûr cette version évoluera encore mais j’éprouve un premier sentiment d’aboutissement, d’accomplissement après six mois de réflexions et d’échanges avec la personne qui m’a accompagné pour définir les contours de cette conférence. Des thématiques plus en phase avec mon parcours personnel et professionnel, avec ce que j’ai envie d’incarner et de proposer… au-delà des apparences et des perceptions les plus visibles.

En attendant de dévoiler cette conférence, voici l’état d’esprit dans lequel je me trouve :

« Se préparer au pire, espérer le meilleur, prendre ce qui vient. » (Confucius)

Une #citationdulundi découverte ce week-end. Place désormais à quelques jours de relâche pour me « vider » la tête avant de me replonger cette fois dans l’écriture d’un livre lui aussi engagé…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoire sont signalés par : *