7 Facteurs Clefs pour Créer un Vrai Esprit d’équipe

//7 Facteurs Clefs pour Créer un Vrai Esprit d’équipe

L’esprit d’équipe est une qualité qui ne cesse d’être mise en avant et affichée… mais dans la réalité, elle n’est pas toujours suivie d’effet.

Guillaume Buffet et Jérôme Adam durant leur ascension du Mont Ventoux en tandem

Pourquoi ?

Parce que l’esprit d’équipe ne se décrète pas.

Il ne suffit pas de dire « on va travailler en équipe » ou « formons une équipe soudée pour… » ou encore « en nous alignant sur un même objectif, nous allons conquérir le monde », pour que les membres de l’équipe concernée deviennent solidaires, motivés et attentifs aux autres.

Songez à la gestion des égos, au partage des responsabilités, aux différentes motivations de chacun, à la capacité d’adaptation plus ou moins grande des uns et des autres…

L’esprit d’équipe se cultive, demande des efforts et de l’attention. Ce sont souvent des détails qui comptent, plus que de grandes professions de foi.

Alors bien sûr, on peut arriver à le créer et entretenir une cohésion au sein d’une équipe de manière totalement spontanée.

Il est possible que l’alchimie se fasse ou que le manager sache manager de manière innée.

Mais dans la majorité des cas, c’est difficile et risqué, et il se peut qu’une fois constituée, l’équipe se brise comme une vague sur un brise-lames dès la première difficulté.

Heureusement, il existe des repères et des méthodes pour favoriser l’esprit d’équipe et l’entretenir.

C’est l’objet des 7 courtes vidéos que j’ai diffusées ces dernières semaines sur LinkedIn et ma page Facebook.

7 vidéos qui font le parallèle entre sport et entreprise.

Avec mon associé Guillaume Buffet, nous avons mené à bien notre projet : gravir en tandem le Mont Ventoux, l’une des ascensions les plus difficiles au Monde dans le cyclisme.

Et ce projet, nous l’avons monté comme une « petite entreprise ». Et je peux vous dire, que ce n’était pas toujours facile de conserver l’esprit d’équipe avec Guillaume. Il a fait preuve de beaucoup de patience 😄

Plus sérieusement, comme pour tout projet complexe nous avons dû faire des choix forts, collaborer et prendre sur nous pour avancer dans une seule et même direction.

Je vous invite à nous retrouver avec ces images extraites du documentaire « Tandem » et en profiter pour faire le parallèle avec votre propre expérience.

 

1) L’objectif

Comment fixer et partager un objectif commun ?

Vous avez remarqué ? Pour susciter l’adhésion autour d’un projet, vous devez faire émerger du collectif des idées et un objectif commun.

Et ce n’est pas simple !

📌 Si le manager ou le coach participe à la fixation des objectifs, ce sont les membres de l’équipe qui doivent verbaliser l’objectif commun.

L’entraîneur ou le manager fixera ensuite les sous-objectifs (points à la trêve, CA trimestriel…).

📌Ces objectifs doivent être :

👉libellés avec un verbe d’action formulé de manière positive

👉écrits. Le cerveau enregistre mieux ce qu’il voit. Ils seront affichés dans le vestiaire, sur les murs d’une salle de réunion…

👉précis, fixés dans le temps et mesurables (quitte à être révisés). Accroître sa part de marchés est trop vague…

Faire l’ascension du Mont Ventoux en tandem est une chose. La faire sans poser le pied au sol dans 6 mois en est une autre… 🚴

🥇 C’était notre objectif commun avec Guillaume Buffet.

 

2) Responsabilités partagées

Dans tout projet, des responsabilités mal définies, et c’est la catastrophe 😱

Le partage des responsabilités est un des facteurs clefs de réussite d’une équipe.

Avec la diversité, la capacité d’adaptation, les compétences de chacun, c’est essentiel…

Alors comment arriver à partager les responsabilités efficacement ?

L’erreur commune est de croire qu’engagement mutuel signifie engagement équivalent. Il faut veiller à ne pas vouloir mesurer l’apport de l’autre à l’aune de son propre apport.

C’est la recette miracle 🤩

Nous nous interrogeons souvent sur ce que fait l’autre. C’est naturel. C’est une question de confiance. Mais la confiance dépasse la mesure, elle n’est pas comptable.

Par exemple, en sport un coéquipier peut être plus technique, l’autre plus endurant…

Pour notre ascension du Mont Ventoux, Guillaume Buffet s’est occupé des aspects opérationnels, de mon côté j’ai davantage géré les partenariats.

Et sur notre tandem, le pédalier était lié. Si l’un arrêtait de pédaler durant l’ascension, c’était la chute. Mais la confiance était là, pas question de tricher vis-à-vis de l’autre.

La confiance demande donc à être entretenue par des actions concrètes.

 

3) Décision et prise de risque

Vous vous préparez depuis longtemps pour un objectif… et, patatra le jour J les conditions pour le réaliser ne sont pas réunies.

Devez-vous renoncer ou prendre tous les risques ?

L’intuition et/ou l’écoute peuvent-elles vous guider ?

Napoléon disait que l’intuition est une réminiscence, une trace du passé.

C’est vrai, l’intuition se forge sur l’expérience. Sinon, ce n’est plus de l’intuition, mais de la chance…

Dans notre cas, nous étions prêts à gravir le Mont Ventoux en tandem, mais le jour J des conditions météo dantesques s’annonçaient.

Ni Guillaume Buffet ni moi n’avions l’expérience du “Mont Ventoux”.

Que faire ?

Essayer de s’entourer et écouter ceux qui avaient l’expérience de la situation.

Une personne du cru nous a dit : “vous avez une fenêtre de 2h pour tenter l’ascension”.

Nous mettions en jeu 6 mois d’une préparation acharnée…

L’écoute et la confiance nous ont sauvés.

 

4) Développez vos complémentarités

Comment exprimer vos ressentis et partager vos décisions avec vos collègues ?

De nombreuses craintes nous retiennent parfois d’agir et/ou de communiquer :

👉La peur du regard de l’autre : que va-t-il penser ?

👉Peur d’être jugé ou peur de se tromper

👉Peur de s’affirmer ou peur du conflit

📌 Pourtant comment développer les complémentarités au sein de votre équipe  sans dire les choses simplement ?

Voici 2 conseils que j’applique en équipe :

👍Ne pas penser à la place de l’autre. Souvent, le fait de dire les choses permet de clarifier une situation. Aussi, vous serez généralement surpris de voir que vous vous faisiez une montagne d’une situation et que l’autre apprécie votre franchise.

👍Être maladroit plutôt que de se taire. Bien sûr dire les choses avec tact et diplomatie, c’est mieux. Mais sans communication, aucune chance de créer le dialogue et de corriger le tir.

Une réserve toutefois : parlez directement à la personne si votre retour la concerne (ne pas la prendre à témoin en réunion par exemple).

Avec Guillaume Buffet en entreprise et lors de notre préparation / ascension du Mont Ventoux, la franchise et la communication ont été essentielles dans notre réussite.

Nous nous sommes dits les choses… agréables à entendre ou pas.

 

5) Gérer ses émotions

Pensez-vous que l’émotion est contraire à la performance et n’a pas sa place en entreprise ?

Une émotion mal gérée… et c’est notre réflexion, notre façon d’agir qui en pâtissent.

C’est le célèbre exemple de Zidane et de son “coup de boule” en finale de coupe du monde.

📌Il est essentiel de reconnaître ses émotions et d’apprendre à les gérer car elles font partie de nous, tout simplement.

Le mental est un des leviers de la performance qu’il est nécessaire de travailler autant que les autres leviers : stratégie, technique, collectif et physique.

Aucun de ces leviers si bon soit-il ne peut nous sauver d’un état émotionnel inadapté.

En entreprise, songez à un manager qui, agacé, humilie un collaborateur devant ses collègues… Quid ensuite de sa crédibilité et de notre confiance en lui?

🚵‍♀️Pour l’ascension du Mont Ventoux avec Guillaume Buffet j’avais compris qu’un moment fort nous attendait. Avant le départ, j’avais entendu mon père dire: “ça fait drôle d’être là”.

Dès lors, je savais qu’il “craquerait” tôt ou tard. La seule inconnue était de savoir quand cela surviendrait…

 

6) S’adapter

Vous avez remarqué, les événements se déroulent rarement comme prévus 😱

Par exemple, un plan de marketing a toutes les chances d’être faux à hauteur de 75% et il faudra l’adapter.

Il en va de même pour toute “planification”.

👉Anticiper, oui mais ne point trop planifier. Se mettre surtout dans une disposition qui permette de réagir et s’adapter.

Mais il y a des situations où l’on ne sait plus comment anticiper, solutionner et s’adapter. Il faut alors être capable de se tourner vers les autres, faire confiance et accepter une part d’incertitude.

👉Plutôt que de chercher à tout maîtriser, pensez à lever vos blocages grâce aux autres. Une clef dans la réussite de tout projet. Et c’est d’autant plus vrai aujourd’hui, à l’heure du travail collaboratif et en réseau.

C’est ce que nous avons vécu avec Guillaume Buffet lors de notre ascension du Mont Ventoux.

 

7) Ensemble, on va plus haut

Vous pensez qu’il faut rassembler les meilleurs pour être performant ?

Une croyance qui laisse souvent la diversité de côté. 🤔

👉Demandez-vous si la somme d’expertises aussi pointues soient-elles garantit la capacité d’adaptation ou l’esprit d’ouverture ?

Chacun a tendance à observer son environnement à l’aune de sa culture et de ses savoir-faire…

📸Kodak a oublié avec l’argentique que sa mission n’était pas de faire de la chimie, mais de « préserver nos souvenirs » quel que soit le support. Ses ingénieurs, tous chimistes, se projetaient dans le futur avec leurs yeux de chimistes… Et la firme a raté le virage du numérique !

👉Que ce soit en entreprise ou dans le sport, la performance naît de la diversité des talents et de leur complémentarité.

Inspiré par Claude Onesta, Deschamps avait dit avant la coupe du monde 2018 : “Je ne vais pas sélectionner les 23 meilleurs joueurs”. Bien lui en a pris!

👉Regardez Guillaume Buffet (sans le comparer à DD) pour ce dernier extrait de notre ascension du Mont Ventoux.

Et dites-moi si vous partagez notre credo : Seul, on va plus vite… Ensemble, on va plus haut !

 

J’espère que vous avez apprécié cette mini-série.

N’hésitez pas à la partager et à nous faire part de votre propre expérience en commentaire ci-dessous.

Et si vous souhaitez fédérer une équipe autour d’un projet, pensez à mon offre de conférence, ce peut-être un très bon catalyseur.

Partagez cet article :

Categories

Recent Posts

2019-12-16T18:32:13+01:00 16 décembre 2019|Messages clés|

Laisser un commentaire