Images et interview : l’apport du dessin dans mes conférences par l’artiste Marielle Durand 

//Images et interview : l’apport du dessin dans mes conférences par l’artiste Marielle Durand 
dessin de Marielle Durand montrant Laurence Fischer et Raymond Domenech en plein combat de karaté

Lors de ma conférence « Performances individuelles et collectives : seul, on va plus vite… Ensemble, on va plus haut ! » à l’ESSEC executive, j’ai collaboré pour la 1ère fois avec l’artiste dessinatrice Marielle Durand. Retour sur cette première en images et avec les mots de Marielle.

Peux-tu te présenter ?

Artiste auteur, j’ai remis le dessin au cœur de mon travail il y a quelques années après avoir exploré le monde de l’édition du côté graphisme et direction artistique.

Cette matière, que j’enseigne, est mon moteur et moyen de communication. Suite à une longue blessure à la main droite en 2015, j’ai été contrainte de dessiner de la main gauche et depuis j’alterne régulièrement.

Qu’apporte selon toi le dessin à la conférence ?

Le dessin est un moyen d’apporter un autre mode d’expression, complémentaire au texte. Il permet d’illustrer et de développer autrement les thèmes abordés, en s’appuyant sur une compréhension sensible de propos qui peuvent parfois sembler plus conceptuels et/ou ardus à appréhender à l’oral uniquement.

Il est également une trace et une archive d’un moment que des notes fixeraient, mais d’une manière plus visuelle. Il permet ainsi de prolonger la conférence : exposition, diffusion numérique…

Quels types de dessins as-tu réalisé pour la conférence à l’ESSEC ?

J’ai tout d’abord voulu choisir une image qui représentait le défi en Tandem pour vaincre le Ventoux. La montagne, immense, et les deux cyclistes, tout petits face à elle. Dans une atmosphère d’orage menaçant qui a été les conditions de leur ascension. 

Au moment de la réalisation de ce dessin, j’étais en résidence d’auteur en Auvergne, au milieu d’autres montagnes. J’ai choisi de faire le lien avec ces paysages-là et l’ai dessiné comme mon projet Bleu d’Auvergne avec cette même encre bleue.

Cette image vient avant tout annoncer et accompagner les propos de Jérôme.

Les autres dessins ont été fait sur tablette, afin qu’ils puissent être projetés pendant l’événement et notamment durant le cocktail. Ce sont plusieurs images choisies des échanges de la table ronde avec Raymond Domenech et Laurence Fischer.

A la demande de Jérôme, j’ai tenu par ailleurs à faire un autre type de dessin, qui reprend une difficulté (l’histoire de la selle pour l’un et du bidon pour l’autre) sous un angle humoristique, pour montrer avec pas mal d’auto-dérision comment la communication et la franchise sont essentielles dans un projet.

Comment ça se passe pour les entreprises qui font appel à toi pour une conférence ?

Les dessins peuvent être préparés en amont, ce qui a été le cas du Ventoux en bleu, ce dernier étant impossible à réaliser dans un temps si court.

Le numérique et la tablette permettent au contraire une immédiateté, sans pour autant que la logistique technique (vidéoprojecteur, écran, connectique), soit très compliquée à gérer.

Partagez cet article :

Categories

Recent Posts

2018-12-19T10:30:20+00:00 19 décembre 2018|Expression libre|

Laisser un commentaire